Vous cherchez un projet qui rapporte énormément et dure très longtemps ? Beaucoup conseillent l’investissement locatif. Il s’agit d’un moyen de placement financier très intéressant et avantageux. Beaucoup se sont déjà lancés dans cette aventure et n’ont bénéficié que de nombreux avantages. Toutefois, certains pièges se dissimulent derrière les points forts de l’investissement locatif. Si vous désirez vous lancer dans ce projet, il est préférable de connaitre ces pièges pour un meilleur placement en immobilier locatif. Focus sur trois des principaux risques à connaitre !

Investir en immobilier locatif avec un emprunt sans apport personnel

Il s’agit d’une erreur que beaucoup font souvent lors de la souscription à un emprunt immobilier. Il est vraiment nécessaire de disposer d’un apport personnel pour minimiser la somme de ses mensualités. En effet, le coût à rembourser par mois pour son crédit immobilier sera moins lourd. En réglant dans les 25 à 35% du prix du bien à l’aide de ses propres fonds, vous obtenez une mensualité de remboursement réduite. De plus, vous bénéficiez également d’une renégociation du taux d’intérêt de la banque ou l’établissement financier prêteur. À noter qu’à part l’apport personnel, vous pouvez également obtenir un taux avantageux avec d’autres solutions assez simples. L’utilisation d’un comparateur de prêt financier en ligne comme Mon Crédit Immo est l’un de ces moyens.

Choisir l’investissement locatif seulement pour bénéficier des avantages fiscaux

Les investissements dans les immobiliers locatifs permettent actuellement de bénéficier d’une importante déduction fiscale. En effet, plusieurs lois ont été récemment mises en vigueur permettant aux propriétaires de profiter d’avantage fiscal considérable. Grâce à l’achat d’un bien immobilier à louer, vous pouvez obtenir près de 12% ou 21% de réduction d’impôts. La loi Pinel permet de jouir de cet avantage fiscal intéressant. Cependant, pour être sûr d’obtenir ces déductions sur ses taxes, il faut répondre aux critères d’éligibilité des propriétaires. C’est à ce moment que se situe le piège de l’investissement locatif ! En effet, beaucoup n’entendent parler que de ces avantages fiscaux de l’immobilier locatif en Pinel. Si bien qu’ils oublient de bien s’informer sur les critères de propriétaire éligible.

Ne pas considérer la vacance locative, mais uniquement le rendement locatif

Beaucoup pensent que le rendement locatif constitue le point important qui permet d’évaluer la véritable rentabilité du bien en location. À savoir qu’il s’agit du rapport entre revenu obtenu par la location et coût d’achat du bien immobilier. De nombreuses personnes interprètent un rendement locatif élevé comme l’indice que l’investissement rapporte. Alors que c’est tout faux ! Même avec un rendement locatif important, votre bien immobilier n’est pas à l’abri d’une vacance locative. Si cette dernière est élevée, vous pouvez obtenir une diminution de la rentabilité. À noter que la vacance locative dépend énormément de la localisation de votre bien. Si votre logement en location se situe dans une ville à rentabilité modérée, vous pouvez être sûr d’une vacance locative faible. Dans cette situation, le bien immobilier est donc toujours occupé. C’est pourquoi sa rentabilité peut-être très élevée.

Écrire Un Commentaire