Procéder à l’achat d’une voiture par virement bancaire est, pour certains vendeurs, le meilleur moyen d’éviter des arnaques. La simplicité de la transaction est aussi une raison valable d’opter pour ce mode de paiement. Cependant, au vu de l’importance des arnaques sur internet ainsi que de la cybercriminalité, il existe des risques non négligeables liés à cette pratique. Découvrez-les dans cet article.

Une fraude lors du dépôt

Il est important que vous sachiez que lorsque vous faites la demande d’un relevé de votre compte bancaire, le document que vous recevez ne mentionne pas si les fonds reçus dernièrement proviennent d’un virement ou d’un chèque. Ainsi, le vendeur de voiture d occasion verrait le montant de la transaction apparaître sur son compte. Cependant il pourrait s’agir d’un chèque en bois. C’est-à-dire un chèque sans provision que la banque ne peut encaisser. Il peut également s’agit d’un chèque volé ou faux chèque.

Notez bien que les délais bancaires font que votre banque mettra du temps à s’apercevoir de la fraude. En effet, il lui faudra des jours pour en être informé. La banque vous demandera donc un remboursement de la somme encaissée plus d’une dizaine de jours après. Il est clair qu’à ce moment, vous ne serez plus en possession de votre voiture. Vous aurez donc doublement perdu. De nombreuses personnes sont malheureusement victimes de ce genre de fraude.

Il est donc important de vérifier auprès de l’institution bancaire qu’il s’agit bien d’un virement électronique, et non d’un chèque. Après avoir effectué cette vérification, patientez quelques jours avant de donner à l’acheteur, les clés de la voiture.

Coup de l’expert : une arnaque de plus en plus fréquente

Certains vendeurs de voiture d’occasion proposent aux client de faire intervenir un “expert”, afin que celui-ci puisse effectuer une inspection de la voiture. Mais avant d’effectuer le déplacement, ils réclament au client une certaine somme d’argent qui sera la garantie. En quelque sorte il faut s’assurer que déplacement ne soit pas vain.

Bien entendu, la somme demandée doit être envoyée par virement bancaire. Que se passe-t-il finalement ? Vous n’avez plus de nouvelle de votre vendeur. Vous comprendrez que vous venez d’être victime d’une arnaque. Si vous vous retrouvez dans une telle situation, il est préférable de tout arrêter. Car, il s’agit certainement d’une arnaque.

Une opération irrévocable

Lorsque le client effectue réellement la transaction vers le compte du vendeur, l’opération est irrévocable. Ainsi, tant qu’il n’entre pas en possession de son véhicule, il y a des chances qu’il soit très angoissé. Tout ce qu’il a à faire, est d’espérer que le vendeur de la voiture d’occasion respecte sa part du marché. Ainsi, dans le cas où le vendeur ne se présente pas au lieu du rendez-vous, le client aurait perdu son argent. Car la transaction a été faite de son plein gré.

Il existe toutefois un moyen d’annuler le virement bancaire. Pour ce faire, vous devrez impérativement en informer les forces de l’ordre. Une procédure judiciaire est nécessaire pour que l’annulation de la transaction soit effective. Il faudra donc se présenter dans un commissariat pour déposer une plainte. En résumé, l’achat d’une voiture d’occasion est autant risqué pour le vendeur que pour l’acheteur. Pensez donc à prendre des précautions pour ne pas être victime d’une arn

Écrire Un Commentaire